Actualités des Amis du musée

bulletin d'adhésion 2017
à remplir et adresser au musée avec le règlement de votre cotisation à l'ordre des AMISDUMUSEESOULAGES
Bulletin adhesion 2017.jpg
Image JPG 83.9 KB

Ne manquez pas

LISTE D'ATTENTE !

4-5 novembre

1ere BIENNALE 
DU 
LIVRE D'ARTISTE

DE

L'AVEYRON

A

RODEZ

(salle des fêtes)

 

Profitez de l'été pour amener vos amis et parents visiter l'exceptionnelle exposition Calder au musée Soulages, la surprenante exposition Brunet à Denis Puech, l'instructive expo Fualdes à Fenaille. ..surprises au milieux des oeuvres ?

 

Coin des entreprises...

A découvrir sans plus attendre....

Pratique :

Préparez-votre visite par un clic sur l'image ci-après.

Adressez-vous au service réservation des musées de Rodez :

ouvert du mardi au vendredi entre 14h et 18 heures au 05 65 73 84 39

ou par mail : reservation.musees@agglo-grandrodez.fr

Le cataloguage de la bibliothèque du musée Soulages a repris ! Vous pouvez consulter le catalogue en ligne :

http://musee-soulages.bibli.fr/opac/?database=musee_soulage 

 

site encore en construction mais ça fonctionne ! 

 

Inscrivez-vous  à la news letter

 

L’inscription peut se faire sur place pendant les horaires d’ouverture (le mercredi et le jeudi de 14h à 18h),

 

par mail :

soulages.documentation@agglo-grandrodez.fr

 par téléphone :

05 65 73 82 70.

 

AMIS DU MUSEE SOULAGES
Communauté d’agglomération du Grand Rodez
1, Place Adrien Rozier, CS53531
12035 RODEZ Cedex 9, France

amisdumuseesoulages@gmail.com

amsrodezreservations@gmail.com

Partagez :

Pour en savoir plus...

dim.

15

oct.

2017

Exit les 4eme rencontres Ciném'Art vivent les 5eme Rencontres

Retour en images...

....sur les Rencontres Ciném'Art 2017 qui se sont tenues du 12 au 14 octobre.

 

... Martine et la commission ciném'Art des Amis sont remerciés pour la proposition faite des 11 films et des Interventions par le Président Caysac.

Moment d'émotion pour Martine qui concluait sur ce brillant succès ses déjà 5 années de collaboration au sein du Conseil d'administration des Amis et qui le quittera à la prochaine Assemblée Générale comme le prévoit les statuts de notre association... avis aux volontaires qui souhaitent relever le défis...un beau Challenge vous attend et toutes nos félicitations à Martine Raynal pour son investissement sans faille.

PL

mer.

11

oct.

2017

A 18 h lancement des 4 emes rencontres

La commission cinem’art, les membres du CA et notre illustrateur Gerard étaient présents pour accueillir les premiers spectateurs.
À suivre jusqu’à samedi soir
Nos partenaires Cap Cinéma et Lumière 12

Premier film fort apprécié....beau lancement

ven.

06

oct.

2017

Les 4 emes rencontres Ciném’Art

Sont lancées...

Présentation à la Presse hier dans les Salon du Mercure par le Wprésident B CAYZAC la commission Agor’Art représentée par Martine Raynal et les partenaires présents (Mediatheque, Rodez Agglo, CANMP, Sweetart..)

lun.

02

oct.

2017

Restauration des peintures de Pierre Soulages par Pauline Hélou-de La Grandière

Donnée au musée Soulages de Rodez le jeudi 13 avril 2017 par Pauline Hélou-de La Grandière - Restauratrice du Patrimoine.

lun.

02

oct.

2017

Conférence "Calder l'ingénu Ingénieur"

Donnée le 14 septembre, au musée Soulage de Rodez, par Benoit Decron Conservateur en chef des musées de Rodez - Co-commissire de l'exposition "Calder : forgeron de géantes libellules"

mar.

12

sept.

2017

Du jardin d'Eden au Paradis perdu

Un voyage initiatique dans la condition humaine pour nos 50 Amis découvreurs des expositions données à voir par les musées de Montpellier.

Bravant l'heure matinale, l'équipée débute au pré Lamarque, où le rendez-vous était fixé à 7heures. A l'heure dite le convoi s'engage sur le ruban bleu pour rejoindre Montpellier sans quitter notre belle région Occitanie, c'est une première !

visite toute privée du carré Ste Anne qui nous ouvre ses portes exceptionnellement dès notre arrivée à 10h...

Notez que les  Amis du musée Fabre assurent le commissariat de l'exposition...une piste à explorer !

Nos amis sont embarqués au pays d'Ulysse et des mille et une nuits par l'entremise de l'extraordinaire narrateur qui nous révèle les intentions de l'artiste Jean-Michel Othoniel...

Parti pris et mise en scène de sa collection particulière d'oeuvres singulières, mise en résonance dans cet écrin gothique transformé pour lui et par lui en un jardin tel le jardin Portal de l'Alhambra, frappé de pourpre...mais peut-être aussi en un gigantesque coffret à bijoux où se nichent les tentations de l'Homme.

Groupe d'Amis en présence du guide, en méditation au bord du bassin duquel jaillissent trois amphores de Pandore qui dissimulent les fléaux qui nous menacent...

...tout est dissimulé dans cet esthétique féérique du verre soufflé (verre des Indes) qui n'est pas sans nous rappeler les décorations de Noel, la rutilance des pierres précieuses la magie des feux d'artifice.

 

(Références : concernant la pièce en obsidienne obtenue par moulage de pierre ponce mutée par le feu en obsidienne vitreux www.volcans.passions.ch/archives/lipari-obsidienne/lipariobs.htm et aussi le chant IX de l'Odyssée d'Homère : l'aveuglement du cyclope)

Midi ! pause repas ... jusqu'à notre prochain rendez-vous à 14h Face à Face au musée Fabre.

Si Francis Bacon et Bruce Nauman appartiennent à deux générations et deux contextes artistiques très différents, la confrontation que propose cette exposition permet de renouveler notre regard sur ces deux grands artistes du XXe siècle. Car au-delà des moyens et des champs d’exploration distincts, tous deux partagent une conception expérimentale de l’art. Ils éprouvent également une fascination pour le corps, ses possibles déformations, transformations ou agressions, son animalité. Ils explorent dans leurs œuvres respectives la notion de contrainte et d’entrave, tant physique que psychologique. 

Cette exposition, conçue par Cécile Debray, Conservateur en chef au Musée national d’Art Moderne / Centre Pompidou,

Introduction au parcours initiatique dans le hall du musée Fabre par notre guide représentée ici face au groupe devant le fresque chronologique du parcours de ces deux artistes qui se retrouvent "Face à Face"

( Nous avons la surprise de découvrir ,au cours d'une rencontre aussi brève qu'inattendue, une bribe de cette exposition en compagnie de notre Amie Suisse Alice Pauli elle aussi venue découvrir cette confrontation.)

Tout fini dans un cri...celui  prêté au Pape Innocent X par Francis Bacon dans sa transposition représenté par Velasquez ou celui ici de Bruce Nauman...agressive mélopée mais qui fini par être harmonieuse polyphonie...

Revoir la visite sur le site du musée Fabre à Montpellier

http://museefabre.montpellier3m.fr/EXPOSITIONS/Francis_Bacon_Bruce_Nauman._Face_a_face

Pour finir l'exploration muséale...entrons dans l'intérieur feutré de l'hôtel Carrière-Sabatier d'Espeyran...

L'Hôtel Cabrières- Sabatier d'Espeyran, installé dans un hôtel particulier du XIXème siècle, accueille le département des Arts décoratifs du Musée Fabre de Montpellier.

Cette demeure historique propose de découvrir les cadres de vie des sociétés bourgeoise et aristocratique des XVIIIe et XIXe siècles.

les formes savantes, Design au musée...une proposition de Constance Guisset

Constance Guisset fait dialoguer arts décoratifs et design dans les intérieurs de l’hôtel particulier de Cabrières-Sabatier d’Espeyran, dont les décors d’apparat restituent l’art de vivre de la grande bourgeoisie montpelliéraine des 18e et 19e siècles.

Après s’être nourrie de l’esprit des lieux, la créatrice a mis en scène ses réalisations de manière originale en jouant tout aussi bien avec l’espace du décor qu’avec les textures de ses œuvres.

Retour des Amis à 21 heures...

Le voyage retour était animé d'échanges des impressions des uns et des autres sur le voyage qu'ils venaient de faire au pays de l'Art...

Un grand merci à la commission voyage.

 

Prochain rendez-vous "la rentrée à Paris" à partir du 15 novembre...de l'Art avec un grand A sous toutes ses formes peinture, sculpture, architecture, musique ...

 

Une promesse d'émerveillement !

mer.

02

août

2017

70 ans du Taureau de Laguiole...l'occasion d'un hommage à l'artiste Georges-Lucien Guyot

Nos Amis Martine et Michel se proposent d'être nos guides...

Bonjour les AMS,

et bonjour la commission cinéma,

 

Nous vous invitons à  découvrir les œuvres de l’artiste animalier GEORGES LUCIEN GUYOT sculpteur de notre célèbre taureau de Laguiole qui trône sur son socle depuis 70 ans. 

Nous nous sommes impliqués dans l’ organisation de cette expo aussi nous serons ravis de vous accueillir du 8 au 20 août à l’office du tourisme place de la mairie.

Nous serons gardiens de cette expo Michel ou moi-même :

    le 8 août de 10h30  à 12h30

    le 10 août  de 14h  à 16h

    le 15  août de 10h30à 12h30  et  16h à 18h

    le 17 août  de 14h à 18h

    le 18 août  de 14h à 18h

    20 août  de  14h à 18h 

 

Bien amicalement à vous tous. 

 

En plus de cette magnifique découverte des œuvres, un bon bol d’air de notre Aubrac et gastronomie oblige..... Bien sur.

 

Martine et Michel

venez nombreux !

GEORGES-LUCIEN GUYOT (1885 - 1973)

Georges-Lucien Guyot, à la personnalité aussi forte et attachante que son œuvre, est l’un des plus grands artistes animaliers du XXe siècle. Il a connu une très grande notoriété dès ses premières œuvres et sa renommée est aujourd’hui internationale. 

Il est certainement, de tous les animaliers « le plus complet » car il sut exprimer son talent avec le même bonheur tant en sculpture qu’à travers le dessin. 

La diversité de son bestiaire – les singes, les ours et les grands félins – sont les animaux les plus représentatifs de son sens aigu du portrait de caractère et de son souci permanent d’exprimer leurs sentiments, de saisir leur « humanité ». 

Il disait lui-même de ses sculptures : « Il ne faut jamais tricher ». D’ailleurs, ses animaux ne sont en rien naturalistes mais ne trahissent pas pour autant ni la forme ni l’impression qui s’en dégage. Les œuvres que nous présentons aujourd’hui proposent une interprétation très personnelle de l’animal qui, bien que tout à fait différentes, sont comparables en qualité aux fortes personnalités de Pompon et de Bugatti. 

lun.

31

juil.

2017

Retours de Villefranche de Rouergue

La Bastide, le musée Cabrol, l'atelier Blanc, les pénitents noirs...

Les vingt quatre Amis qui ont bravé la langueur estivale pour répondre à l'invitation villefranchoise reviennent comme à l'habitude riches de la découverte des trésors  insoupçonnés et d'amicales rencontres.

Au son du carillon fraichement restauré et fièrement hissé dans le clocher de la collégiale...Villefranche de Rouergue Luc Tournemire du service du patrimoine et les amis de la collégiale nous accueillent.

- Du haut du clocher de Notre Dame, au cheminement dans les rues des quatre Gaches. Au musée Urbain Cabrol qui reçoit cette année une collection inédite de pièces de l'atelier de céramique catalan Artigas Père et fils..Miro, Dufy, Braque, Marquet, Flanagan...et autres Chilida, Tapies,...visite argumentée à deux voix par Bruno Bachelier et Luc Tournemire que nous remercions d'avoir  partagé leurs érudites connaissances.

- Pause gastronomique chez Quentin Noémie Bourdy aux ravissements de la gastronomie traditionnelle revissée par la nouvelle génération à la tête de l'Univers.

- Sonnant et trébuchant...Pierrette Villemagne et l'association de l'atelier Blanc poursuit son enquête sur l'art et l'argent...en lien n'en doutons pas avec les mines de plomb argentifère de la Baume...des pépites choisies dans les collections des abattoirs  Frac Occitanie Toulouse, Stéphane Calais, Sophie Dubosc, Tracey Min, Etienne Hadju, Présence Panchounette, Claude Viseux...suite au moulin de St Rémi avec Marie Denis, Carole Douillard, Newel Harry, Donation Cordier et l'oeuvre in situ de Yann Dumoget.

- Moment de recueillement admiratif en La Chapelle des Pénitents Noirs...mémoire de la ferveur de la contre réforme, expression des savoirs faire entre autre de la famille d'artiste  Guy de Rodez et exemple d'une rénovation spectaculaire du patrimoine Immobilier, mobilier et musical de la Bastide "Perle du Rouergue"

Un grand merci à Luc, Bruno, Pierrette et son époux, Bénédicte  pour leur accueil et ces moments de partage de connaissances.

"quand le beau rend bon !"

 

jeu.

13

juil.

2017

8 juin 2017, Conférence CALDER pour les Amis parisiens

Dans le cadre de leur programme de conférences 2017 à Paris, la Commission parisienne des Amis du Musée Soulages et la Commission Culture de la Fédération Nationale des Aveyronnais d'ici et d'Ailleurs (FNAA) ont organisé une conférence sur Alexander CALDER qui s'est tenue à Paris le 8 juin 2017.

Cette conférence a été donnée par Benoît Decron, Conservateur en Chef des 3 musées de Rodez et Commissaire de l'exposition "Calder, forgeron de grandes libellules" qui aura lieu au musée Soulages de Rodez à partir du 24 juin 2017.

Cette conférence avait pour objectif de sensibiliser les auditeurs à l'art singulier, original de cet artiste américain, un des plus grands sculpteurs du XXé siècle, connu pour ses sculptures monumentales, ses stabiles, ses mobiles et autres oeuvres majeures.

Elle était aussi un avant goût, un préalable à l'exposition exceptionnelle qui regroupera 105 oeuvres de cet artiste, apprécié et admiré par Pierre Soulages, au Musée Soulages de Rodez du 24 juin au 29 octobre 2017.

Une quarantaine d'auditeurs ont pu apprécier le propos de Benoît Decron vif, incisif, passionné, ponctué par des photos des diverses oeuvres de Calder.Pour cette conférence, nous avons été accueilli gracieusement par Mrs Crouzet dans le cadre somptueux des salons de leur Hotel de Jobo dans le quartier parisien du Marais.

Après la conférence, le moment convivial autour du pot de l'amitié nous a permis d'échanger nos impressions et d'une certaine manière de poursuivre cette rencontre avec Benoît Decron et Bernard Cayzac, Président des Amis du musée Soulages, présent à cette conférence."

Prochain rendez vous le 16 novembre 2017 à Paris pour une conférence sur Le Corbusier donnée par Aurore Méchain, Directrice adjointe des Musées du Grand Rodez.

Joëlle Lévy Cayzac

sam.

24

juin

2017

Calder ... equilibres et jeux d'ombres

Multiples talents

Pour cette nouvelle expo monographique consacrée à un artiste Benoît Decron et toute son équipe nous donnent à voir l'étendue des talents d'Alexander CALDER.
Il partage avec Pierre Soulages, qui l'admire, d'être un artiste artisan ou artisan artiste qui va jusqu'au bout de l'exploration de sa découverte. Chez CALDER l'ombre et l'équilibre improbable de toutes ces formes en mouvement.
Mobiles, stabiles, sculptures fils, et aussi gouaches, peintures, gravures....vous attendent tous pour une nouvelle découverte artistique, une nouvelle aventure émotionnelle.
Du 24 juin au 29 octobre 

mer.

21

juin

2017

CRDA-AMIS "Jazz Session"

Musique et musée...pari gagné pour la troisième saison...

mer.

21

juin

2017

"Bonjour forgeron de géantes libellules"

ne cherchez plus...J-2 pour les trois coups

Couleur menthe à l'eau et sirop de fraise comme dans les road movie d'outre atlantique, Calder s'affiche rafraîchissant et discret pour son exposition à Rodez.

 

Les affiches fleurissent lentement comme une floraison caniculaire, derrière un tronc au dos d'une sucette "mac do"... ne vous y trompez pas et annoncez le dès à présent à vos Amis la grande expo Calder de l'été est bien arrimée à la "banquise" du musée Soulages...une invitation au voyage et à la découverte.

 

André Masson, “L’Atelier d’Alexander Calder,” handwritten poem, 1942. First English translation in Calder, exh. cat. (New York: Buchholz Gallery/Curt Valentin, 1949); revised translation in Calder in Connecticut, ed. Eric M. Zafran, exh. cat. (New York: Rizzoli, 2000), 16.

 

Arrivé d'Europe, comme ils disent

Il est vrai que là-bas fer et cuivre ne sont qu'œuvre noir la mort ajouteé à la mort et la vie calomnieé.

Moi je fûs, heureux fugitif

Couché à l'œuvre d'un vivant

Le jour et la nuit s'ouvraient devant des ailes - algues - feuilles mobiles.

Bonjour forgeron de géantes libellules

Sourcier du mercure ta fontaine montrait

Une eau lourde comme les pleurs.

Mais un caroussel de petites lunes écarlates me réjouis Je pense à un cirque transparent

C'est une feuille traverseé par le soleil.

Tu as vu un jour vert un oiseau rouge à la poursuite d'un oiseau jaune; tu sais que nous sommes liés à la nature que nous appartenons à la terre.

Très haut suspendu à la charpente de l'atelier dans le jour strié un gong  sensible aux caprices de l'air n'est frappé qu'avec une extreme circonspection

A pas de colombe il sonne: quelle heure sonne-t-il?

C'est l'heure du mille-pattes très affairé

C'est aussi l'heure de l'enfant aux cerises

Ici les secondes n'ont pas le poids de l'horloge elles ne sont pas non plus coucheés dans un herbier, elles ne conçoivent pas l'immobilité, elles aiment le bruissement des roseaux et le cri du crapaud d'arbre qui sait si bien respirer en musique elles jouent entre tes doigts Calder, mon ami. 

 

sam.

17

juin

2017

De retour sur les routes...des profondeurs à la guerre des étoiles

Le Pech Merle, la maison Zadkine, l'atelier des Arques...émotion, passion, convivialité...

Chapeau l'artiste pour ce retour si attendu sur le Tour. Notre responsable de commission voyage Ghyslaine Calvo et toute son équipe signent une fois encore un inédit.

En quelques chiffres, sacrifions au dictat de notre temps une fois n'est pas coutume, 150 km de routes, tortueuses parfois à se demander si le but est atteignable, 100 mètres sous terre, 800 mètres de galeries explorées dans la pénombre originelle ou presque, par 12°C et 98% d'hygrométrie ou le nez dans les étoiles d'un résident rêveur de Star Wars de l'Atelier des Arques. Des millions d'années en arrière aux temps futurs ?

Et pour compléter le tout, la découverte d'un émigré russe lui même fils d'émigré écossais en Russie Ossip Zadkine poête du cubisme narrateur sculpteur tendre et anguleux quelques peu romantique et solitaire bien que partageant son art avec Valentine Brax sa compagne  et artiste omniprésente.

Une gageure ...pas temps que l'Art cette étrange étincelle qui jaillit de la rencontre improbable de quelques-unes des millions de milliards de connexions que compte l'esprit d'un Sapiens Sapiens, qu'il soit Cromagnon, compagnon de Radiguet ou résident tout juste sorti des Beaux Arts.

Osez vous confronter au réel de l'oeuvre, dans ce qu'elle a d'habité et de vie à vous transmettre, alors  les yeux brillent, les esprits s'ouvrent, les conversations s'animent, la magie fonctionne, le beau et le bon vous envahissent et laisseront une trace indélébile comme ce manganèse ou cet ocre sur les parois des profondeurs du Pech Merle.

Prochains voyages

- dimanche 10 septembre destination Montpellier

- du 15 au 18 novembre "rentrée artistique à Paris"

 

Réservez ces dates, programmation et détails pratiques communiqués sous peu.

dim.

04

juin

2017

mot du président juin 2017

 Chers Amis,

Je tiens tout d’abord à féliciter et remercier tous les Amis qui se sont mobilisés pour faire de la "Nuit des Musées" une vraie réussite, les nombreux remerciements que nous avons reçus sont autant d’encouragements pour nos actions à venir.

Ce mois de juin est porteur de rendez-vous prometteurs.

- Le 08 juin, j’aurai le plaisir d’accompagner notre conservateur Benoît Decron à la conférence débat qu’il animera à l’Hôtel de Jobo, 10 rue d’Ormesson Paris 4ème , à 19h30.

Cette journée sera l’occasion d’une rencontre avec nos Amis parisiens et plus particulièrement la section Jeunes Amis très active sur la capitale.

- Le 17 juin, 48 Amis vont partir à la découverte de Puech Merle et de l’art pariétal, journée ponctuée par une visite au Musée Zadkine et leur accueil à la résidence d’artistes des Arques.

- A partir du 24 juin, après l’ouverture à l’Espagne (Pablo Picasso), au Venezuela (Jesús Rafael Soto), après New York et Paris (Aldo Crommelynck) c’est l’Amérique et Alexander Calder (1898-1976), qui s’invitent au Musée Soulages.

Qui ne connaît pas Alexander Calder ?

Il est admiré par Pierre Soulages qui apprécie à la fois la finesse et la monumentalité de ses oeuvres.

Le titre de l’exposition, "Calder Forgeron de géantes libellules"  laisse augurer d’une exposition exceptionnelle regroupant 105 oeuvres mises en valeur dans une scénographie basée sur les plaques dérivantes de la banquise.

- Le mardi 27 juin,  vous êtes conviés à la soirée privée réservée aux Amis du musée Soulages. À partir de 19h00,  J'aurai le plaisir de vous y accueillir avec les membres du CA et Benoit Decron, et Aurore Méchain  aurons le plaisir de vous consuire pour une visite guidée à la découverte des oeuvres

d’Alexander Calder.

Lors de l’apéritif de l’amitié, Benoit et Aurore vous proposeront une dédicace du catalogue de l’exposition.

Pour prolonger cette soirée entre Amis, le Café Bras nous accueillera pour un dîner privatif sur le thème de l’Amérique.

Le nombre de places étant limité je vous encourage à réserver votre dîner au plus tôt.(A cet effet, vous recevrez dans les prochains jours un bulletin d’inscription.)

Je vous souhaite à toutes et à tous un mois de juin ensoleillé et artistique.

 

Le Président – Bernard Cayzac

ven.

24

févr.

2017

ARTS ET SCIENCES A LA ROQUE

Pari gagné pour ces 36 lycéens et lycéennes du lycée agricole de La Roque accueillis ce jeudi 23 février par les Amis au musée Soulages.

Une scéance de TP, traduisez travaux pratiques pas comme les autres pour cette classe en cours de physique chimie au musée.
C'est que leur professeur, Madame Marie-Josée Gombert, innovante et convaincante autant qu'elle fut touchée par l'effet Soulages décide à la rentrée 2016 de mobiliser une équipe pédagogique, interpeller les Amis du musée et convaincre sa direction pour profiter de la présence proche du musée Soulages pour marier sciences et art ou vie versa d'ailleurs.
Mais profiter n'est pas abuser, tous ensemble nous décidons de relever le défit, la chimie sera mariée à la gravure et la physique aux mystères de la lumière, l'un et l'autre perceptibles dans l'œuvre  de Pierre Soulages.
Une occasion aussi de tester la créativité des élèves, pour les mettre à l'épreuve, le graveur Laurent Nicolaï, bien connu du musée depuis l'exposition temporaire consacrée à Cromelinck, est convié pour les accompagner dans leur propre réalisation...
Conquis dès leurs premiers pas dans le musée en reconnaissant leur lycée emblèmatique représenté sur une œuvre d'adolescence de Pierre Soulages. Dès lors l'attention est tendue au maximum et les notes prises sans interruption.
Fiers de leur expérience et surpris par leur rencontre, ils terminent la visite après deux heures de parcours initiatique avec nous l'espèrons pour beaucoup l'envie de revenir...d'autant qu'ils auraient pourquoi pas exploré volontiers "tant de temps" autre facette de l'art contemporain et que d'aucun aurait poursuivi l'expérience gastronomique au "Café B" attenant.
PL


sam.

04

févr.

2017

Samedi 28 janvier 2017 - retour de Toulouse

départ 7heures...rendez vous à 10h au musée des Augustins...

crédit photo PLEM
crédit photo PLEM

FENÊTRES sur COURS...

 

...la première exposition jamais conçue sur le thème des cours intérieures. Le musée propose une sélection de peintures françaises ou internationales. Atrium, patios, cloîtres, cours de palais, de fermes et cours urbaines se succèdent, vus par Vredeman de Vries, HUbert Robert, Corot, Boudin, Bonnard ou Rusiñol entre autres. Déserts ou peuplées, ces cours sont une exploration poétique des peintures de paysage et d'architecture qui parle essentiellement de l'humain.

 

crédit photo PLEM
crédit photo PLEM

Des AMISDUMUSEESOULAGES captivés par les commentaires proposés par nos deux guides qui ont su partager tout leur savoir pour nous faire apprécier l'évolution des préoccupation et du style des artistes au cours des cinq siècles que couvre l'exposition...

Encore visible au musée des Augustins de Toulouse jusqu'au 17 avril 2017

...Le fond de la fondation Bemberg

Après s'être illustrée au XVIIIème siècle à la tête de la communauté luthérienne de la ville de Cologne d'où elle est originaire, la famille de Georges Bemberg s'est établie dans les années 1850 en Argentine, pour y développer des activités industrielles. Depuis lors, elle a également toujours entretenu des liens étroits et privilégiés avec la France.

Mais Georges Bemberg, élevé en France et imprégné de culture française, appartenait d'abord à la lignée universelle des humanistes.

Dès son plus jeune âge, il manifesta un goût prononcé pour les beaux objets et c'est alors qu'il était étudiant à Harvard qu'il éprouva son premier "coup de coeur" pour une gouache de Pissarro, remarquée chez un marchand new-yorkais et acquise pour 200 dollars.

crédit photo PLEM
crédit photo PLEM

Installée depuis 1993 dans le très bel ensemble architectural que représente l'hotel d'Asséezat la Fondation déploie ses richesses sur deux étages

 

http://www.fondation-bemberg.fr/fr/assezat/index.html

Au premier étage, parcourant des salons donc plus  intimiste des œuvres du 15eme au 17 eme siècle et un cabinet de curiosité

http://www.fondation-bemberg.fr/fr/assezat/musee-fondation-bemberg.html

crédit photo PLEM
crédit photo PLEM

attention vérifiez vos poches en sortant, car ces temps là n'étaient pas très surs !

 

au second, une impressionnante collection de peintres du 19eme au 20 eme siècle, impressionnistes, fauves, pointillistes et autres symbolistes se partagent l'espace avec une salle réservée à Bonnard et une petites salle des dessins...

http://www.fondation-bemberg.fr/fr/collections/salle_bonnard_les_modernes_salleXII_etage2-12.html

a voir et revoir à la Fondation Bemberg - Hotel d'Assézat - Place d'Assézat

31000 Toulouse

...après un saut de huit siècles en arrière...rendez vous avec Dominique de Gutzman aux Jacobins...

crédit photo PLEM
crédit photo PLEM

De l'histoire de la création de l'ordre des Dominicaines et Dominicains il y a huit cents ans maintenant à Toulouse en pleine hérésie Cathare, le chanoine Dominique et le Pape , tous deux, persuadés que le prêche était préférable aux armes décide la création d'un ordre prédicateur et c'est à Toulouse qu'il s'installe dans le quartier du parlement d'abord. Il font ensuite construire de nombreux monastère dont à Paris rue St Jacques ce qui fait porter le nom de Jacobin à celui qu'ils érigent à partir de en 1230 à Toulouse.

http://www.jacobins.toulouse.fr

A la découverte de ce joyau de l'art conventuel du 13 eme et 14 eme siècle

jusqu'à sa dévalorisation puis revalorisation en parcourant l'histoire mouvementée des lieux...

Le patrimoine est heureusement sauvé et désormais bien protégé...

crédit photo MRAY
crédit photo MRAY

Encore une aventure artistes pleine de rebondissements, proposée par la commission voyage des AMISDUMUSEE que nous félicitons.

...retour Rodez à 21 heures ...

ven.

09

déc.

2016

Conférence à deux voix..pour une première collaboration avec la MJC de Rodez

En avant première du spectacle chorégraphique et lumineux "Ad Noctum" donné ce vendredi soir à la MJC, Caty Olive scénographe spécialisée de la lumière et Christian Rizzo chorégraphe et plasticien échangeaient sur le thème "le noir dans le spectacle vivant" ou la lumière comme passerelle entre l'oeuvre de Pierre Soulages et le spectacle ... dans le Noir !

Une incitation, pour les nombreux participant a voir le spectacle ce soir à la MJC.

Les Amis se félicitent de cette rencontre avec Bruno Houlès directeur de la MJC qui en présage d'autres pour nos programmations à venir.

ven.

09

déc.

2016

Soirée des Amis ... record de participation

200 Amis au à l'heure pour le rendez-vous du Temps...

Le 7 décembre les Amis organisaient leur soirée privée destinée à découvrir et commenter la nouvelle exposition temporaire "Tant de Temps", on peut dire aussi T2T, consacrée au temps, qui passe, qu'on vit, qu'il fait etc...

La Commissaire Aurore Méchain, porte son regard actuel sur les oeuvres de 50 artistes, des 70 dernières année.

Pari audacieux...pari gagné...dans l'ensemble quand bien même certaine oeuvres provoquent l'interrogation.

Une occasion de se poser l'éternelle question du commencement de l'art ?

C'est aussi dans l'air du temps !

L'occasion aussi pour les Amis de remettre officiellement et définitivement les oeuvres acquises courant 2016 pour le musée...

Les Amis du musée ont acquise deux exemplaires lithographiés de l'affiche des jeux olympiques de Munich en 1972, dont l'illustration est une litho de Pierre Soulages...

Cette oeuvre illustre la carte de correspondance 2016 des Amis que chacun peut se procurer (voir conditions dans notre rubrique > nos publications)

dim.

04

déc.

2016

De St Malo aux rives de l'Hudson...

2 artistes 2 rencontres...samedi 3 décembre au musée...

...d'autre artistes choisissent de retranscrire une histoire plus modeste, celle de la rue, en tant que lieu de cristallisation sociale. C'est dans cet esprit que Jacques Villeglé prélève dans la rue des affiches lacérées et donne à voir la rumeur urbaine. Erró, quand à lui élabore patiemment tout au long de sa carrière, une vision critique de la culture et de l'histoire occidentale...

extrait du guide de visite de l'exposition Tant de Temps

au musée Soulages du 3 XII 16 au 30 III 17

Expression libre et chaleureuse de ces deux artistes conviés  pour le grand plaisir d'un public nombreux en ce samedi 3 décembre.

Une rencontre avec le public animée par la commissaire de l'exposition Aurore Méchain, qui trouvait dans ces entretiens intimistes une occasion de compléter le propos d'une exposition déjà reconnue comme l'exemple d'un regard de la jeune génération sur l'Art modeRne et contemporain.

Deux artiste à voix nue, relatant les rencontre, les événements, les haines et les amours qui ponctuent leurs existences et inspirent leurs oeuvres. 

Un parcours de l'art moderne à l'art contemporain qui semble très éclectique et  pour lequel on s'accorde à penser que  les courant sont en cours de cristallisation.

Tant de temps passé et le temps qui nous rattrape...

Une belle introduction, donnant sens, à la visite de l'expo temporaire.

Pour ceux qui n'ont pu participer nous leur rappelons que des visites accompagnées sont organisées renseignements sur http://musee-soulages.rodezagglo.fr

dim.

04

déc.

2016

jeunes Amis en Chine...

Reportage et article Louis Marty

ven.

25

nov.

2016

Debut des visites parisiennes

Mexique 1900-1950

Arrivée directement au Grand Palais pour deux heures d'exotisme pictural.
Exposition en quatre temps
L'art avant la révolution mexicaine ou le Mexique a l'heure européenne et les artistes mexicains en exil à Paris.
Le Mexique et la révolution ou la construction d'une identité avec Jose Clemente Orozco et la révolution des hommes, Siqueiros et la lutte des classes, Diego Rivera et l'utopie sociale, les femmes "soldaderas" fortes et Frida Kahlo.
Les autres visages de la peinture mexicaine avec les trois grands : Ramon Alva, German Curtis et Fermin Revueltas.
Enfin le Mexique dans les hybridations avec les États Unis et la rencontre des surréalistes européens perspective dans laquelle se retrouve le voyage d'Antonin Artaud

Deuxieme jour trois visites..,

Après une bouffée d'air matinal au Luxembourg...

Sur les grilles... un échantillon du Patrimoine français rénové avec le soutien de la Fondation du Patrimoine au cours des 30 dernières années...date anniversaire...

Maurizio Cattelan à la Monnaie..,

Entré par effraction l'artiste nous adresse son regard sans complaisance car hyperréaliste sur les dysfonctionnements de notre société.

Icône de lart moderne, Collection Chtchoukine a la fondation Vuitton

Éblouissant, inédit, passerelle entre Paris et Moscou, modèle pour l'avant-garde soviétique.

"Un exemple de mécène " 
Une exposition qui nous donne à voir les œuvres d'un collectionneur passionné.
Daniel Buren habille les élitres

Vie romanesque d'un dandy Oscar Wilde "l'impertinent absolu"

Le petit palais nous immisce dans la vie d'un dandy pleine de talent et submergée par les passions. Du critique d'art au poete en passant par le dramaturge entre O Wilde et "de profondis".
Irlandais de naissance, anglais de langue, helléniste et français de cœur. 
Une vie passionnante où l'on croise les peintres et les poètes des Amériques ou de France du 19 eme siècle.
"S'aimer soi-même est le début d'une histoire d'amour qui durera toute une vie"
Mort en France en novembre 1900 à 46 ans.
Un hommage rendu avec la participation de son petit-fils Vyvyan Holland.
Manuscrits, peintures, photographies.

Troisième jour...très philo...mais pas que...

"Ceci n'est pas une pipe" ...et pourtant...

À Beaubourg une rencontre imprévue avec Magritte. Le poids des mots, le choc des images et pourquoi pas l'inverse...ou l'un dans l'autre ou un sur l'autre ou, ou, quand l'art donne à voir l'artiste prête à comprendre...

Apres un en-cas sur le pouce...rendez-vous à l'Opéra avec Eugénie, Napoléon, et Garnier avant de cheminer sur les promenades d'Haussmann...

But avoué et atteint...Jacquemart-André...

Un écrin pour une pépite. Hôtel particulier de deux mécènes avisés qui ont légué contenu et contenant à l'État pour notre plus grand plaisir. 
Un invité d'honneur, pour un rendez-vous exclusif : Rembrandt des portraits intrusifs aux références bibliques ou historiques... une immense émotion.

Avant dernière étape avec "le père" au Français...

Un groupe d'Amis conquis mais partisans de l'orchestre aux corbeilles...

Fourbus, destabilisés mais émerveillés c'est l'heure de convivialité au café Raguenau..

"Midnight in Paris" l'heure de prendre le grand blanc drivé par Yaya pour rejoindre le monde des songes chez André Latin

Dernières heures....

Joggeurs contemplatifs de l'observatoire à la fontaine Marie de Médicis.
Une traversée convoitée du jardin du Luxembourg pour rejoindre le musée éponyme.

Derniers émois dans l'intimité de Fantin Latour ....

Portraits et bouquets :
"Auteur de portraits d'une intense sobriété, de natures mortes subtiles et d'œuvres d'imagination dans lesquelles il laisse libre cours à son penchant pour le rêve et la sensualité...." propos Laure Dubon recueillis par Myriam Escard-Bugat pour l'objet d'art.
Un dernier parcours tout en douceur...

Le moment de se quitter...

Le moment de se quitter. Le temps d'un dernier échange d'impressions et Amis francilliens et aveyronnais se congratulent et s'enquièrent déjà des prochains rendez-vous.

Le ruban bleu s'apprête à dévorer l'asphalte...ce soir Rodez en ligne de mire.

Merci aux organisteurs passionnés, aux guides passionnants, aux commissaires des expositions pour leur parti-pris à tous les artistes d'hier et d'aujourd'hui pour leur regard en partage.

lun.

21

nov.

2016

Genèse des  vitraux de Conques de Pierre Soulages

A l'initiative des Amis du Musée Soulages et avec le concours de  la Commission Culture de la Fédération Nationale des Aveyronnais d'Ici et d'Ailleurs , une nouvelle conférence a été donnée par Benoît Decron, Conservateur en Chef des 3 musées de Rodez le 17 novembre 2016 à Paris.

 

Elle a porté sur la genèse des vitraux de l'Abbatiale de Conques réalisés par Pierre Soulages.

 

La conférence s'est déroulée dans les Salons de l'Aveyron prêtés gracieusement pour l'occasion par Fabienne Bouviala, Directrice,  qui a également offert le pot de l'amitié pour clôturer cette soirée remarquable.

 

Benoît Decron a déroulé brillamment son propos au fil d'images projetées pour nous initier à cet art si particulier du vitrail, en le mettant en perspective avec les réalisations d'autres artistes anciens et contemporains et en nous faisant mesurer toute l'originalité et la singularité de l'art de Pierre Soulages.

 

 Parice Lemoux, Président de l'Association des Amis du Musée Soulages  accompagnait Benoît Decron pour cette conférence à Paris

 

Une réunion s'est tenue avant la conférence entre l'Association et la Fédération Nationale des Aveyronnais d'Ici et d'Ailleurs afin de conforter leurs relations et d'oeuvrer ensemble au rayonnement de l'Aveyron en mettant en valeur toutes ses ressources culturelles et en particulier le Musée Soulages.

 

C'était aussi pour Patrice Lemoux l'occasion de rencontrer les Amis parisiens et d'annoncer son départ de la présidence des AMS comme le prévoient les statuts de l'Association"

 

JLC - AV - TB

ven.

21

oct.

2016

Nicolas Sanhes...retour vers l'atelier

Après 4 mois d'exposition, les oeuvres poursuivent leur chemin....

Les oeuvres blanches "d'Acier et d'Azur" qui ont hanté notre jardin public durant l'été sont reparties pour d'autres lieux, d'autres yeux encore à charmer.

Pour suivre le retour cliquez sur le lien ci après.

Nous retrouverons Nicolas Sanhes début décembre au manoir de Saint Felix pour une exposition plus intimiste de ses dessins et petites oeuvres.

ven.

14

oct.

2016

Les Aveyronnais d'ici et d'ailleurs en visite à la fondation De Gaulle

30 Aveyronnais d'Ici et d'Ailleurs se sont retrouvés, samedi 1er octobre, pour une visite privée organisée par les Jeunes Amis du Musée Soulages, à l'initiative de Thomas Balmes. C'est au cœur du Paris des ministères et des décisions publiques (rue de Solférino), que se situe la Fondation Charles de Gaulle. Elle s'emploie depuis 1971 à faire connaître et à perpétuer l'action de Charles de Gaulle, Général, chef de la France Libre et Président de la République Française. M. Jacques Godfrain, bien connu des Aveyronnais, actuel président de la Fondation de Gaulle, ancien Ministre et ancien Député-Maire de Millau, a accueilli chaleureusement les participants. D'abord dans la bibliothèque, puis au sein du bureau de De Gaulle, resté intact. M. Jacques Godfrain, homme passionné et passionnant, a retracé la vie de cet homme d'Etat, à travers une multitude d'anecdotes et de souvenirs. Cette visite, tout à fait exceptionnelle, a ravi les participants. Le lieu, son passé ainsi que la description des objets et des grandes décisions françaises, européennes et mondiales, qui ont pu être prises entre ces murs, ont véritablement captivé les Aveyronnais. La matinée s'est achevée autour d'un repas convivial, au Mucha Café, Boulevard St-Germain. Cette visite était à l'initiative des Jeunes Amis Parisiens, commission nouvellement créée au sein des Amis du Musée Soulages. Les Jeunes Amis ont pour objectif de sensibiliser le jeune public à l'oeuvre de Pierre Soulages, à l'art sous toutes les formes et à la culture. Le groupe, animé par Louis Marty, réunit des jeunes aveyronnais vivant à Rodez, Toulouse, Paris ou encore à l'étranger. Le soutien et le participation de la Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises, de sa commission Culture et des Jeunes Aveyronnais de Paris, a fortement contribué au succès de cette visite gratuite, ouverte à tous les Aveyronnais d'Ici et d'Ailleurs.

lun.

10

oct.

2016

Mobilisation pour la section jeunes Amis...

Les Amis du Musée Soulages ont créé une section Jeunes. Le projet est de rassembler les jeunes qui contribuent au rayonnement du Musée Soulages et à la création artistique en général. Le groupe est ouvert à tous et réunit des jeunes vivant dans différentes villes.

Tous les jeunes adhérents, pour un montant de cotisation jeune fixé à 2€ pour l’années bénéficient de toutes les informations, les invitations et autres avantages accordés aux amis de musée. Ils contribuent par leur engagement au rayonnement du musée, de Rodez et de l’Aveyron, au développement de la culture et témoignent de leur attachement à leur patrimoine. 

Ils sont les futurs « gardiens de l’identité du musée"

A Paris, les jeunes ont proposé une première rencontre à la Fondation Charles de Gaulle, en lien avec la Fédération des amicales aveyronnaises, le 1er octobre 2016.

Les outils de communication des Amis du musée sont ouverts à toutes leurs publications en lien avec l’objet de l’association.

Toute personne intéressée peut contacter Thomas Balmes (thomas.balmes@hotmail.fr) et Louis Marty (louis.marty@sciencespo.fr).

Qui a le soutien et la confiance du conseil d’administration - Patrice Lemoux

lun.

05

sept.

2016

Picasso auteur surréaliste...

Le Désir attrapé par la queue est une pièce de théâtre en six actes de Pablo Picasso écrite dans un style surréaliste en seulement quatre jours du 14 janvier au 17 janvier 1941 à Paris et créée pour la première fois en juillet 1967 lors du festival de la Libre expression à Saint-Tropez.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Picasso entreprend d'écrire une pièce de théâtre au début de l'année 1941, dans un Paris occupé et en butte aux restrictions alimentaires. Picasso, quel que soit le support, travaille en général très rapidement jusqu'à réaliser plusieurs toiles quotidiennement ; l'écriture de cette pièce ne lui prend donc que trois jours de janvier 1941. Avec ses amis parisiens, qu'il convie à un festin purement verbal, Picasso en fera une première lecture le 19 mars 1942 dans le salon des Leiris avec Simone de Beauvoir, Zanie Campan, Germaine Hugnet, Louise Leiris, Jean Aubier, Michel Leiris, Jean-Paul Sartre, Raymond Queneau, et Dora Maar dans les principaux rôles3,4dans une mise en scène d'Albert Camus.

Filippo de Dominici en faisait une lecture le dimanche 5 septembre 2016 en fin d'après midi au musée Soulages devant un auditorium comble souvent amusé par l' imagination des scènes et les personnages et par l'écriture "automatique" du texte les deux rendus avec maestria par notre "comédi-lecto-scéno" du jour accompagné à la guitare pour les entr'actes.

Première de la  saison 2016-2017 ... rencontre avec un nouvel art "le théâtre". Une révélation rêvée : quand le peintre est aussi l'auteur !

 

lun.

05

sept.

2016

Samedi 3 septembre :

1 - Deux "oeuvres" surréalistes... découverte du parcours mis en parallèle de Marx Ernst et d'Yves Tanguy par le musée Paul Valérie de Sète.

Les "formes molles" et paysages de science fiction d'Yves Tanguy,  se complètent par l'approche ludique et l'infinie  maîtrise des techniques de Marx Ernst au bord de l'abstraction !

 

Un parcours accompagné de "voix" de maître par nos deux guides accompagnatrices qui ont su partager avec passion leurs connaissances et au passage leurs coups de coeur.

Merci !

et pour en savoir plus :

http://museepaulvalery-sete.fr/Ernst_Tanguy.php

2 - Frédéric Bazille pré-impressionniste au musée Fabre de Montpellier...

Frédéric Bazille est originaire d'une famille protestante de la haute bourgeoisie montpelliéraine.

A partir de 1862, il vient à Paris poursuivre ses études de médecine son avenir est prédestibé.

mais il passe le plus clair de son temps à l'Ecole des Beaux-Arts à peindre dans l'atelier de Charles Gleyre, où il se lie d'amitié avec Monet, Renoir, et Sisley. 

Sa vocation artistique remontait à sa rencontre avec un ami de ses parents, le collectionneur et mécène d'art montpelliérain Alfred Bruyas

 

En 1863, à Pâques, il effectue un séjour à Chailly dans la forêt de Fontainebleau avec Monet, qui allait devenir son ami, afin d'y étudier la peinture en plein air.

En 1864 il obtient de ses parents la permission de se consacrer entièrement à la peinture.

En 1865 il partage un atelier rue de Furstenberg avec Monet qu'il aide en achetant une de ses premières oeuvres.

Il soumet deux oeuvres au Salon de 1866, "Jeune fille au piano" et "Nature morte au poisson", cette dernière étant acceptée.

Il sera par la suite régulièrement admis au Salon.

Cette même année, il partage un nouvel atelier avec Renoir.

 

L'oeuvre de Bazille,en sept année de productions, montre des compositions nouvelles développées avec audace et diversité : portraits de plein air avec fond panoramique comme dans "La robe rose" 1864 ou "Vue de village Castelnau-le-Lez" 1868, scène de famille avec son grand tableau "Réunion de famille" 1867 (152x230), scènes de plein air avec "Scène d'été" 1869.

Il s'attacha en particulier à combiner la peinture de figures en plein air avec une concentration intense sur la lumière naturelle par un jeu d'ombres et de lumières novateur.

Bazille s'engagea volontairement, et fut tué au combat à Beaune-la-Rolande (près d'Orléans) le 28 novembre 1870, à l'âge de 29 ans. 

 

Le musée Fabre détient de nombreuse oeuvres de Bazille, complétée pour l'expositions par des prêts de collections particulières et du musée de Washington.

L'exposition met également en parallèle les oeuvres des peintres contemporains de Bazille dont de saisissante séries d'interprétation d'un même motif "nature morte au héron", ou de toiles inspirées par un même modèle...

Une découverte fort  appréciée des Amis, qui remercient également le musée Fabre pour son accueil et reconnaissants félicitent leurs guides pour le partage de leurs connaissances.

jeu.

04

août

2016

Deux "reines" de la musique ont arrêté le temps au musée Soulages

Doga Altinok et Belle Ting deux prodiges venus de Turquie et de Taiwan pour suivre la master classe donnée à l'occasion du festival de Conques...

Une fée s'est penchée sur leurs destins, et leur a insufflé tout le talent nécessaire à l'interprétation d'oeuvres de compositeurs  aussi variés que H. Wieniniawski, S.S. Prokofiev, E. Ysaye, M Paganini ou encore L. Spohr.

Une conviction et une sensibilité au bout de l'archer pour nous transmettre une incroyable émotion en résonance avec les impressions émanantes des tableaux de Pierre SOulages qui les entourent et les inspirent. L'unisson fugace de compositeurs d'hier, du peintre d'aujourd'hui et de ces jeunes musiciennes que nous voyons éclore sous nos yeux pour leur premier duo partagé.

 

Pour tous les absents, nos deux artistes se produisent à nouveau dimanche soir au Mioula, près de Ste Austromione.

Dans le cadre du partenariat avec l'ADEC organisatrice du festival 'la lumière du roman" à Conques et  concerts décentralisé.

Les Amis du musée bénéficient de tarif réduits voir le programme complet :

http://www.centre-europeen.com/festival-de-musique/

mar.

02

août

2016

Un virtuose au musée Soulages

Alfredo Ferre Martìnez entre fougue et sensibilité...un public transporté d'émotion.

Mariage encore réussi, ce dimanche 31 juillet entre la musique et les oeuvres de Pierre Soulages.

De Jean Sebastien Bach à Giovani Sallima après avoir interprété une diversité d'oeuvres allant de Gaspar Cassadi et Mieczyslaw Weinberg, ce jeune lauréat du prestigieux concours Antonio Janigro nous a montré l'étendue de son talent le raffinement de son jeu.

IL a ainsi conquis un public nombreux venu spécialement à la rencontre de ce jeune espagnol, ou peut être coïncidence pour passer un après midi d'immersion dans la culture trans-pyrénnéenne conciliant Pablo Picasso et la musique d'Alfredo Ferre Martinez.

Félicitations aux artistes et longue route à ce jeune Violoncelliste.

 

Et pour ceux qui n'ont pu participer au concert :

 

https://www.youtube.com/watch?v=3Pr5uw7BJ-M

Alfredo Ferre violoncelliste- le nombreux public - Antonin Musset autre violoncelliste reçu pour inaugurer notre partenariat Soulages-Conques en 2014, et fidèle à l'événement venu présenter le programme.

Dans le cadre du partenariat avec l'ADEC organisatrice du festival 'la lumière du roman" à Conques et  concerts décentralisé.

Les Amis du musée bénéficient de tarif réduits voir le programme complet :

http://www.centre-europeen.com/festival-de-musique/

sam.

09

juil.

2016

Inauguration de l'exposition Nicolas Sanhes ce samedi 9 juillet  à 11 heures

Foule nombreuse d'élus, d'Amis, de collectionneurs ... tous simplement de Ruthénois ravis de voir ou revoir Nicolas Sanhes artiste d'origines locales installé à Elancourt.

Le voile se lève enfin sur ces sculptures étranges qui telluriques ont poussé ou galactiques se sont posées le 14 juin dans notre jardin public républicain de Rodez le matin du 14 juin dernier.

Déjà adoptées par les plus petits et les grands, elles font aujourd'hui leur entrée officielle dans l'été artistique de Rodez .

Discours des Amis...

Madame, Monsieur, bonjour,

 
AMIS DU MUSEE SOULAGES nous nous devions de participer à la réalisation de cette exposition initiée par notre Conservateur des musées de Rodez Benoît Decron et commentée par Jean-Michel Le Lannou et Pierre Soulages. Je vous renvoi au très intéressant catalogue édité pour l’occasion et qui l’accompagne.

Nous sommes honorés d’être du groupe des mécènes réunis autour de l’artiste Nicolas Sanhes et des commanditaires pour en assurer la faisabilité et je peux le dire maintenant la REUSSITE.

 

Je les remercie tous ensemble, entreprises, commerçants, collectivités départementale et communale ainsi que le musée et son personnel qui a porté ce projet.

 

Alliance de l’art et de la nature notre musée l’est déjà par la volonté de ses architectes RCR, par la transparence et la fulgurance des lignes bisées les sculptures de Nicolas Sanhes y ajoutent une dimension cosmique.

 

Merci aussi, donc et surtout, à l’artiste Nicolas Sanhes qui contribue comme nous au rayonnement par la culture de Rodez, de l’Aveyron. Ses trois sculptures que nous inaugurons ce matin, dans la continuité spatiale et temporelle de la « victoire » de Denys Puech, de l’ »enlèvement » d’André Deluol et de la « liberté » de Raymond Gayrard sont les repères initiatiques propices à donner envie d’entrer dans le musée aux foules d’admirateurs.

 

Je vous remercie pour votre attention !

 

PL

 

 

Catalogue en vente à la boutique du musée

lun.

27

juin

2016

Hier dimanche 26 juin...Belle rencontre avec Frédéric-Jacques Temples...

Une audience honorable assistait  en cet après-midi ensoleillé de juin à la rencontre avec Frédéric Jacques Temple, (ici en compagnie de gauche à droite de Gérard Truillé éditeur de son livre d'artiste "le long vogage" éditions Trames à Bozouls, Benoît Decron Conservateur des musées de Rodez, Frédéric-Jacques Temple et Pierre Fournel peintre illustrateur du livre en référence).

Un public admiratif et curieux, à l'écoute des impressions  et des histoires surgissant des souvenirs d'une vie faite de rencontres et d'explorations de personnalités de la vie artistique contemporaine.

La rencontre, s'est poursuivie par une séance de dédicace des derniers ouvrages publiés par Frédéric-Jacques Temple dans le hall du musée.

ven.

24

juin

2016

De Picasso à Soulages ... pour les Amis de Paris

"Des Amis du Museé Soulages et des adhérents de la Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises,

 Aveyronnais d'ici et d'ailleurs ont assisté à la conférence donnée le 21 juin 2016 à Paris par madame Emilie Bouvard, Conservatrice de patrimoine, Chargée des peintures (1938 - 1973), de la Recherche et de l'Art contemporain.

 

 

Cette conférence s'est déroulée au Clos Notre Dame, hotel de nos Amis Monique et Franck Thiébaut. Leur accueil convivial et chaleureux, une salle adaptée à notre groupe de plus de 40 personnes ont contribué à faire de cette soirée une soirée d'exception.

 

La conférence brillante, instructive, pédagogique d'Emilie Bouvard nous a donné, si ce n'était déjà le cas, encore plus envie de nous rendre cet été à Rodez pour visiter l'exposition Picasso au Musée Soulages.

 

 

 

 

Nous étions sous le charme du propos de  madame E Bouvard et elle nous a fait toucher du doigt ce qui rapproche et ce qui différencie Pierre Soulages et Pablo Picasso.

 

Elle a insisté sur l'importance du geste pictural de ces deux artistes majeurs et exceptionnels des XXè et XXIé siècle.

 

Ses aller retour sur l'oeuvre de Picasso et de Soulages nous ont démontré toute leur créativité et leur puissance novatrice artistique dans le domaine de l'art contemporain et abstrait

 

 

Cette belle soirée s'est poursuivi par des échanges autour du verre de l'amitié."

 

A RENOUVELER !

 

 

Rappelons que les Amis de Paris et d'ile de France sont associés aux activités, aux travers de conférences organisées spécialement sur place à Paris, qu'ils peuvent participer aux voyages et qu'ils sont toujours les bienvenu au musée Soulages de Rodez où les Amis ruthénois se ferons toujours un plaisir de les accompagner.

 

Les Amis du Musée SOulages de Rodez sont adhérents de la FNAA depuis 2016.

lun.

20

juin

2016

Denis Badault,une rencontre Amicale !

Après une "mise en oreilles" dans le hall du musée Soulages ...

Trois élèves de l'atelier jazz du Conservatoire à rayonnement départemental de l'Aveyron on joué pendant trente minutes un prélude aux deux concerts à suivre à l'auditorium Ste Catherine.

Une belle surprise pour le public non averti et une belle animation pour cette  fin de journée nonchalante au musée.

CréditPhotoPL

À dix neuf et vingt et une heures deux concerts suivi par plus de cent cinquante spectateurs - acteurs  du dialogue complice instauré par Denis Badault les incitant à reconnaitre les  standards du jazz et de la chanson française associés "deux en un" dans deux concerts déconcertants empreints d'émotion et de poésie.

Après une première partie de lancement par les élèves de l'atelier JAzz du CRDA entrainé par Eric Lagarrigue..

Un grand moment du Jazz, une rencontre Amicale privilégiée

CréditPhotoPL

Rendez vous cet été pour d'autres rencontres musicales...

CréditphotoPL

Rendez-vous est pris avec le conservatoire de musique et de théatre de l'Aveyron dès la rentrée prochaine...

mer.

08

juin

2016

Toutes les félicitations des Amis du musée à Pierre Soulages

Pierre Soulages décoré Grand Croix de la légion d'honneur par le Président de la république en reconnaissance pour l'ensemble de son oeuvre.

mer.

08

juin

2016

22 Amis du musée de Grenoble hier au musée Soulages

ven.

03

juin

2016

Picasso...coup d'envoi

Jeudi 2 juin à 18h30...conférence préparatoire sur les "Picasso de Picasso" par Benoît Decron.

ici Picasso et Jacqueline en 1957.© France 3 / Culturebox

Salle comble pour ce premier regard sur la vie de Pablo Picasso. Benoît Decron  s'est fait pendant prêt de deux heures l'avocat de l'homme balisant cette passionnante biographie d' oeuvres : peintures, dessins. Un grand reportage illustré de photographies de l' intimités de David Douglas Duncan,  ou plutôt un regard personnel sur la célébrité du "célébrissime" Picasso.

Le bord du voile est levé...

...rendez vous à partir du 11 juin pour l'exposition.

Dessins et gravure extrait du site du musée Picasso

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la vie et l'oeuvre de Picasso de la Corogne à Mougins, une biographie complète sur le site du musée Picasso de Paris.

http://www.museepicassoparis.fr/vie-de-pablo-picasso-2/

 

lun.

23

mai

2016

Jeudi dernier Sophie Van der Linden invitée au musée.

"Le noir dans la littérature jeunesse"

 

C'est le titre de la conférence qui était proposée par le Musée et les Amis ce jeudi 19 Mai.

Elle était animée par Sophie van der Lynden,chercheuse et critique spécialisée en littérature jeunesse,rédactrice en chef de la revue Hors Cadre,romancière.

S'appuyant sur de nombreux exemples et replaçant les auteurs dans le contexte historique et éditorial,son brillant exposé s'est attaché à mettre à l'honneur les "créateurs"ayant une prédilection pour le noir.

Contrairement à ce que l'on pourrait supposer,le noir n'effraie absolument pas les enfants.

Furent évoqués la nuit et la peur qu'elle engendre et le style,par exemple celui des ombres chinoises.

Bruno Munari,Benoit Jacques,Tana Hoban,Michel Calvin,Wolf Erbruch,Antoine Guillauppe,Hélène Riff sans oublier Olivier Douzou qu'elle vénère:avec la présentation de ces grands créateurs elle a su conquérir un public qui nétait pas forcément averti et nous l'en remercions.

Merci au public nombreux, qui intrigué par le thème a accepté de pousser la porte et de se laisser prendre au piège de la littérature jeunesse...intemporelle en fait !

jeu.

19

mai

2016

Les Amis en visite privée à l'"atelier blanc"

Samedi 14 mai à 11 heures, la Galerie "atelier Blanc" à Villefranche de Rouergue

 recevait les Amis du musée Soulages pour une visite privée et guidée dans le cadre du partenariat mis en place récemment.

 

La première...

 

L’artiste Michaële-Andréa Schatt était venue à notre rencontre pour nous commenter son travail.

 

Véritable passionnée, amoureuse de la nature qu’elle retransmet en permanence dans son œuvre, elle a développé le thème principal de son travail et les techniques des retournements et des inversions sur ses toiles ainsi que les fragmentations.

 

Résumer cette rencontre et les explications données en quelques mots est frustrant...

 

Sur des toiles grands formats un rapport très fort au Japon par la représentation de superbes kimonos fleuris.

Un travail de mémoire en permanence.

Une superbe toile issue de la série « Paysages en Ose » clin d’œil au rose illumine un de murs de la galerie, c’est une autre facette de son travail.

 

Nous avons été tenus en haleine durant toute la visite par cette conteuse qui vit son art avec passion. Il faudrait des pages et des pages pour retranscrire cette rencontre ;

 

Merci pour sa disponibilité et sa gentillesse.

Merci aussi à Pierrette et André Villemagne pour leur accueil.

 

Pour notre prochaine rencontre ...le 9 juillet ..Veuillez noter une grande surprise ...

 

Jusqu'à fin juin 2016

dim.

03

avril

2016

Jazz- Rythme -Impro au musée

Nicolas Dru emporte son public ...

En deux séquences de 30 minutes, Nicolas Dru (professeur de piano au CRDA) montre l'étendue de son talent.

À partir de standard du Jazz à la variété, il entraine son public dans un tourbillon d'impro propices à évoquer des ambiances.

Un grand moment...des oeuvres en parfaite harmonie avec les toiles de Soulages...

Et selon la formule désormais célèbre "Bravo l'artiste !"

lun.

28

mars

2016

Aller & retour Rodez-Paris...une immersion dans l'actualité artistique

Journal de voyage : Paris 2016

40 Amis ruthénois auxquels s'adjoignent 10 Amis parisiens

Mercredi 23 mars...6h ...parking Aquavallon à Rodez

Levés avant le soleil, les Amis voyageurs ont quitté Rodez dès six heures. Après une halte à l'atelier de Nicolas Sanhes artiste aveyronnais installé entre forêt de Rambouillet et vallée de Chevreuse. Ils ont rejoint Paris en fin journée au terme d'un voyage sans encombre.

Demain commencent les visites parisiennes...à suivre!

Jeudi 24 mars ...9h15 ...devant le Sénat

Deuxième jour :

Nos voyageurs sont rejoints pour les visites par des Amis parisiens....

Art et éducation civique au Sénat le matin. Accueil chaleureux et visite commentée à deux voix par Monsieur le Sénateur Jean-Claude Luche et son assistante parlementaire Madame Marie Dousset.

Après un déjeuner "sur le pouce"...vite au Musée Soulages Rodin où nos curieux d'art ont hâte de retrouver les œuvres et les récentes rénovations.

En milieu d'après-midi, ils quittent chargés de nostalgie l'hôtel Biron, ses sculptures et leurs guides en leur donnant rendez-vous bientôt à Rodez.

En un saut de car, Jean-Paul leur chauffeur "ruban-bleu" transformé pour l'occasion en "fil rouge" les dépose à la Bnf où il découvrent l'exposition Miquel Barcello aussi passionnante que surprenante. 

Dernière visite amicale, en réponse à la promesse faite lors d'une première rencontre à l'occasion de l'inauguration Soto, à la Galerie Karsten Grève pour parcourir l'exposition Leiko Sakamura.

Vendredi 25 mars...9h...au musée d'Orsay

Troisième jour

Dès le matin, les yeux à peine ouverts à moins que ce ne soit la bruine, qui en ce troisième matin humecte l'air parisien, nous amis se retrouvent dès l'ouverture aux portes du Musée d'Orsay pour y découvrir la jungle, la jungle du douanier Rousseau. Parcours initiatique pour la plupart d'entre eux qui découvrent l'œuvre si particulière de ce grand peintre.

À peine remis de cette aventure exotique, en route vers le palais de Tokyo où le lieu comme l'exposition de Jean-Michel Alberola nous ramènent dans l'étrangeté de l'art contemporain et du rôle de l'artiste qui nous interrogent sur notre quotidien : " cherche !" Ou encore " que dit le mur d'en face ! "

Après une courte mais revigorante collation, rendez-vous est pris avec le MnAM de la ville de Paris. Tout commence par la visite des abondantes collections permanentes et se termine par l'exceptionnelle rétrospective consacrée par le lieu à André Marquet cet autre élève de Gustave Moreau.

Ainsi s'achève le 3eme jour ? Que nenni, car nos Amis embarquent ensuite pour une soirée toute parisienne dans le quartier Montparnasse, cher aux artistes, et un des hauts lieux de rencontre :  la Coupole..."ca c'est Paris !"

Samedi 26 mars...9h45...derrière les grilles de la cité de la céramique à Sèvres

Quatrième jour : "Céramix" et le retour.

Valises en soute, nos Amis se rendent fébriles et mélancoliques à la fois au rendez-vous de la cité de la céramique, ancienne manufacture de Sèvres. D'utilitaires en décoratives les céramistes ont su élever leur artisanat en art, et collaborent depuis la nuit des temps avec des artistes. De ces collaborations naissent des joyaux dont celui proposé par Pierre Soulages qui occupe une place et une considération de premier ordre en haut del'escalier d'honneur. 

Céramix est pour sa part une exposition temporaire consacrée aux céramiques contemporaines... Certaines ayant été déjà montrées à la poterie du don.

À 21h30 nos Amis retouchaient la terre aveyron aise, des souvenirs  plein la tête et remplis de promesses pour de nouvelles aventures "artistiques".

Empruntons à Marc Rothko et Adolph Gottlieb la "morale" qui convient à notre belle histoire :

"Pour nous, l'art est une aventure qui nous emmène dans un monde inconnu. Seuls ceux qui assument librement cette hardiesse peuvent explorer ce monde."

lun.

28

mars

2016

Soto...visite et conférence

Exposition Rafael SOTO – musée Soulages

 

La rétrospective de l’exposition dédiée à Jesus Rafael SOTO est à découvrir absolument !

MOUVEMENT, VIBRATIONS, COULEURS, VOLUMES, LÉGÈRETÉ et ESPACE sont les maîtres mots de l’exposition… Les œuvres que l’on nous donnent à voir, fascinent, questionnent à chaque fois :   au fur et à mesure des déplacements, on voit les œuvres « vivre », « vibrer » et l’œil ne sait plus vraiment ce qu’il perçoit : des formes, des couleurs, un ensemble ou des éléments distincts les uns des autres et pourtant, presque toujours « intimement » liés. Finalement, par la perception des carrés, des lignes, des superpositions, des couleurs et des matières chaque œuvre, des reflets, l’œuvre se lit différemment selon le déplacement que l’on fait, le point de vue ou simplement en la redécouvrant au détour d’une autre visite de l’exposition.

En donnant du fil à retordre à notre regard et à notre perception, il nous présente un art « vivant » et « vivifiant », bref une autre vision sur l’art.

 

 

  Élèves du lycée François d'Estaing

 

 

Conférence dans le cadre du Café Littéraire du lycée François d’Estaing – mardi 8 mars – musée Soulages

 

 Ce mardi-là, la conférence proposée aux élèves, enseignants et personnels du lycée a été menée par Monsieur Benoît DECRON, conservateur du musée, qui a choisi de présenter « Les Défis du musée Soulages »…

Dans un premier temps, il y a eu une visite de l’exposition temporaire autour de l’œuvre de J. R. SOTO, une présentation des œuvres tout en expliquant que le musée organise 3 expositions temporaires par an, pas plus, chacune d’elles nécessitant une réorganisation du lieu, des espaces, de l’éclairage, de l’accrochage durant cinq semaines.

Dans un deuxième temps, les techniques, les processus de fabrication et certaines œuvres de l’exposition permanente de Pierre Soulages ont été expliqués au fur et à mesure des déplacements (les broux de noix, les eaux-fortes, les lithographies, les vitraux, etc.) tout en donnant des informations sur la biographie de l’artiste.

Pierre Soulages, un artiste emblématique qui travaille le noir mais aussi et surtout la lumière (celle que le noir « absorbe » et celle qu’il renvoie par les matières) est d’une certaine façon un défi à lui tout seul pour le musée : à savoir le faire « connaître » au ruthénois et par extension à l’aveyronnais… puisqu’il est déjà connu internationalement…

 

Élèves du lycée François d'Estaing

 

lun.

28

mars

2016

Le geste créateur : Michel Guérin

Conférence donnée le jeudi 17 mars à 18h30, à l'auditorium du musée Soulages - Rodez

De la philosophie avec Michel Guérin « Le geste créateur »

 

« Enveloppée dans le commencement, il y a l'action ».

             Ainsi Michel Guérin introduit sa conférence. Cette action est celle du geste, qui ne provient ni du corps, ni de l'esprit, mais des deux à la fois, telle une unité. Le geste est un « assemblage entre le tour et le retour », où les termes fonctionnent toujours ensemble.

            Je ne compte pas faire une dissertation sur cette conférence, ce serait bien trop long. Alors pour résumer, selon le philosophe et écrivain, il y a 4 gestes fondamentaux de l'artiste sur une infinité. Il s'agit du

Faire - correspondant au geste de l'artisan, technique, grâce à l'outil.

Donner - pour attendre un retour.

Écrire - telle une inscription du vivant sur une toile ou bien cela peut se voir comme une percussion avec percuteur où l'on peut aussi réinterpréter le monde.

Danser, comme virevolter, tourner au sens large du terme et non comme une chorégraphie. Danser est une activité désintéressée sans but qui conserve la vie où l'inspiration vient du corps dont l'âme est la mélodie. Il identifie ce geste au swing, c'est l'élan donné puis repris dynamiquement sur un axe entre Terre et Ciel.

« Créer c'est retrouver l'allant du geste » poursuit-il.

            C'est en développant ses arguments et ses exemples qu'il nous présente la thèse générale de son nouveau livre, en une heure et demi de paroles passionnées, riches et claires. Nous suivons sa pensée dans un flot nous transportant dans les recherches anthropologiques de Marcel Jousse et de Leroi-Gourhan, évoquant des artistes de Poussin à Soulages en passant par Picasso puis citant  les dires de Mallarmé ou encore de Paul Valéry.

« Le faire est le révélateur de l'être », Sartre.

C'est ainsi que fut conclue cette enrichissante conférence.

Coline G - Lycée Foch

pour la commission Jeune Public des Amis du musée Soulages

 

Revoir une autre conférence enregistrée de michel Guerin - Pour l'ambiance et le fond.

cliquer sur l'image

Enregistré le 21 avril 2010 par Christian Fauré au cours d'une soirée proposée par l'IRI au centre Pompidou.

lun.

07

mars

2016

Guitares "grande émotion" au musée

Musique remarquablement servie, public emporté au son des morceaux de musique contemporaine interprétés à la guitare ...

 

Thierry Pages, Claude Delrieu et deux de leurs élèves, en classe de guitare classique, du Conservatoire (de musique)  à Rayonnement Départemental de l'Aveyron on joué pendant plus d'une heure trente (en deux reprises) les morceaux de Joaquim Rodrigo et de Thierry Pagés.

 

Un public nombreux et en admiration, pris par l'harmonie et la contemplation simultanée de la musique et de la peinture.

"Grand moment d'émotion", était le maître mot des échanges entre spectateurs qui à la fin du concert se sont attardés une fois encore devant les Outrenoirs (dont l'accrochage a été modifié) ou ont rendu une autre visite à l'exposition temporaire "Soto"...

Un des moments exceptionnels où les muses se rencontrent !

 

dim.

14

févr.

2016

Pierre Soulages "un art sans âge" par Hélène Trespeuch

L'oeuvre de Pierre Soulages d'une part attaché par les historien de l'art à l'année de sa découverte 1949 dans la filiation de de l'abstraction est aussi entré très tôt dans une logique médiatique qui lui confère une intemporalité qui dure de 1949 à aujourd'hui.

Plus que jamais présent dans les média qui lui confère le statut de "Star" mondiale de l'art contemporain, espérons une réévaluation du jugement des critiques dans un avenir certain.

En attendant, nous mesurons la chance de l'ouverture d'un musée Soulages à Rodez :

  • pour le rayonnement de notre Ville,
  • pour l'effervescence culturelle résultant du choc des contrastes entre ses valeurs "rurales" et l'art contemporain.
0 commentaires

dim.

14

févr.

2016

90 Amis en Assemblée Générale le 13 février à l'auditorium Ste-Catherine

" ..., je suis très heureux du succès et de la qualité de votre action, j'y suis très sensible et vous en remercie..."

Pierre et Colette Soulages

 

 

"Ça se passe à Rodez en 2015...tout se passe à Rodez en 2015..." Les grands ruthénois comme la majorité des aveyronnais apprivoisent l'effet Soulages..

3000 heures de bénévolat, le prix à payer pour être à la hauteur des événements.,plus de 300.000 visiteurs au musée, 750 adhérents à l'association des Amis du musée,  membres individuels, couples,  jeunes, entreprises, bienfaiteurs et ambassadeurs. Une mobilisation collective pour la culture et au service du rayonnement du musée.

Augmentation à 18 du nombre possible des administrateurs.

Devenir membre bienfaiteur...c'est plus abordable avec l'abaissement à partir de 100€ de votre contribution pour accéder à cette reconnaissance et recevoir votre reçu fiscal...

A Rodez, mais aussi à Paris, les Amis créent l'événement en accord et avec le soutien de l'équipe des musées de Rodez :

Cours, conférences, voyages, projection de films, visites guidées du musée, publications de catalogues, guides ludiques pour les jeunes, estampes, cartes de correspondance etc...

Les AMIS abondent également le centre de documentation et les collections du musée. En 2015, ils ont acquis une photographie de Michel Dieuzaide et  apporté au fond documentaire un exemplaire du catalogue de l'exposition des peintres abstraits français (dont Pierre Soulages) en 1947 en Allemagne.

L'avenir en plus et mieux...c'est conforter et se renouveler

comme le recommande le rapport d'orientation. trois axes d'évolution :

  • faire "décoller" les rencontres Ciném'Art en s'entourant de "spécialistes",
  • gérer en direct les conférences avec l'appui de Rodez Agglomération et du musée,
  • expérimenter les séminaires "Paroles d'Art"

Mais ce sera aussi innover et vous surprendre ! 

Suivez notre actualité sur ce site ou en lisant l'agenda que nous envoyons chaque mois aux adhérents !

Merci pour votre fidélité. Le numéro 2 du journal des Amis sera comme notre agenda à votre disposition à l'accueil du musée.

Reportage de Michel ...l'AG en images !

belle assemblée
belle assemblée

nouveaux administrateurs...

Bernard                             Geneviève                       Guy

nos invités...

Émily Teyssèdre              Benoît Decron                  Jean-Michel Cosson

Présidente de la Société des sciences, arts et lettres                                        Élu de Rodez Agglomération

                                                              Conservateur du musée Soulages

convivialité...autour de la fouace
convivialité...autour de la fouace

... déja! les commissions affutent leurs projets !

commission Ciném'art        commission "programmation-culture"

0 commentaires

dim.

07

févr.

2016

Toucher l'oeuvre de Pierre Soulages...

Tout commence par une ronde...

...et continue par une re-visite particulière de la collection permanente du musée !

Ce dimanche 7 février, la danse fait sont retour au musée. Laurence Leyrolle et Lore Douziech, deux danseuses de la compagnie La Llioba, proposaient un parcours différent dans les oeuvres du musée.

L'occasion pour les participants de s'interroger "par la pratique", sur  toutes différentes manières employées pour faire jaillir l'émotion.

Visite complète "depuis longtemps", plus de 60 visiteurs curieux et passionnés s'élancent dès 14h pour deux heures d'expression corporelle dans un parcours "o combien" participatif.

Dès l'entrée, Carole Bouzid, provoque le groupe en proposant à tous les participants de changer de cadre et de s'engager dans une grande ronde.

Cercle vertueux propice à l'ouverture sur l'Art !

 

ven.

04

déc.

2015

Programme des musées de Rodez 2015-2016

Le guide-programme des musées de Rodez est sorti. Consultez la version numérique ci-dessous ou  rendez-vous à l'accueil d'un musée pour récupérer une version papier.

dim.

22

mars

2015

Mercredi 1er juin, 16h30 et samedi 4 juin même heure - le café des arts ...première

nouveau magazine de l'art sur RTR 107fm et

Nous avons finalisé le 1er numéro avec Astrid, Margaux, Noémie, Sophie (du lycée Foch) et Anaïs (François d'Estaing). Elles ont intitulé leur magazine " Le café des arts " car elles traitent de diverses formes d'expressions artistiques et de culture en général.

Pour un premier numéro, le bilan est globalement très positif. Et elles sont partantes pour poursuivre l'an prochain.

Ce 1er numéro du Café des arts sera diffusé sur le 107fm (et via le web) mercredi 1er juin à 16h30 et rediffusé le samedi 4 juin à la même heure.

J'espère que vous aurez autant de plaisir à écouter le magazine que nous avons eu à le préparer et l'animer.

 

Lettre de notre réalisatrice Alix ...alors écoutez et donnez votre avis

 

une production des

AMIS DU MUSEE SOULAGES