Actualités des Amis du musée

bulletin d'adhésion 2018
à remplir et adresser au musée avec le règlement de votre cotisation à l'ordre des AMISDUMUSEESOULAGES
bulletin d'adhésion 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 402.8 KB

Ne manquez pas

Coin des entreprises...

A découvrir sans plus attendre....

Pratique :

Préparez-votre visite par un clic sur l'image ci-après.

Adressez-vous au service réservation des musées de Rodez :

ouvert du mardi au vendredi entre 14h et 18 heures au 05 65 73 84 39

ou par mail : reservation.musees@agglo-grandrodez.fr

Le cataloguage de la bibliothèque du musée Soulages a repris ! Vous pouvez consulter le catalogue en ligne :

http://musee-soulages.bibli.fr/opac/?database=musee_soulage 

 

site encore en construction mais ça fonctionne ! 

 

Inscrivez-vous  à la news letter

 

L’inscription peut se faire sur place pendant les horaires d’ouverture (le mercredi et le jeudi de 14h à 18h),

 

par mail :

soulages.documentation@agglo-grandrodez.fr

 par téléphone :

05 65 73 82 70.

 

AMIS DU MUSEE SOULAGES
BP 40304
12003 RODEZ Cedex , France

amisdumuseesoulages@gmail.com

amsrodezreservations@gmail.com

Partagez :

J moins 23 - ADN et les élèves des lycées de Rodez

Atelier D'estampes Nicolaï

 

Laurent Nicolaï est né à Nice en 1975.

 

D’une enfance solitaire Laurent Nicolaï garde un sens aigu de l’observation. Remarqué par un instituteur perspicace il reçoit sa première boîte d’aquarelle avant dix ans ...

 

Jeune adulte il entre aux Beaux-Arts de Marseille, où il découvre l’estampe dans l’atelier de Sonja Hopf. Il sort de cette école diplômé d’un DNAP avec un travail de gravure sur cuivre .

 

Dès lors la pratique de la gravure devient son activité artistique principale.

 

En 2004 il crée l’ADN – Atelier D’estampe Nicolaï – dans les Cévennes et débute un long processus d’acquisition de matériel destiné à satisfaire ses besoins techniques grandissants : presse taille douce de grande taille (80x195 cm), équipement complet en lithographie et en typographie...

En 2008 Laurent déménage dans le sud du Cantal sur les hauteurs du Lot où il construit de toutes pièces son nouvel ADN dans une chèvrerie – un lieu d’agri-culture en quelque sorte. Inauguré lors de la première Fête de l’Estampe en 2013, ... Laurent Nicolaï a développé un programme de Pédagogie de l’estampe ( afin de faire connaître, au plus grand nombre, son univers de l’image imprimée. C'est ainsi que depuis 2015 une session d'une dizaine de séances a été organisée au Musée Soulages à Rodez , puis des émissions de radio, des vidéos et des interventions dans des lycées sont venues compléter ce programme. D’autre part il propose des résidences à des artistes où il met ses compétences et son matériel au service d’un projet.

 

En 2016, souhaitant retrouver la spontanéité du geste dans le dessin, il décide de se consacrer prioritairement à la lithographie, technique qu’il n’avait finalement que peu pratiqué en profondeur jusqu’alors. Cette même année il accepte de sauver de la casse une presse plate lithographique Voirin Marinoni. C’est le projet 6026 cm², soit le lancement d'une souscription publique et l’ouverture d'un second atelier afin d’installer et de relancer l'utilisation de cette imposante machine mesurant 4,50 m de longueur et pesant 7 tonnes à laquelle il adjoint une bête à cornes. Puis fort de l’enthousiasme suscité par le projet 6026 cm² il accepte de sauver une seconde presse plate quelques mois plus tard. . Pour mener à bien ce projet ambitieux et parfaire ses connaissances il s’entoure des conseils de nombreux lithographes (maîtres imprimeurs, techniciens, conducteurs).

 

Laurent Nicolaï est aujourd’hui un artiste imprimeur comblé de pouvoir travailler si librement tous les domaines de l’estampe, que ce soit pour ses propres création ou accompagner des artistes exigeants.

 

 

La production artistique de Laurent Nicolaï tourne autour de trois thèmes travaillés en parallèle depuis bientôt vingt ans.

 

- Autoportraits 

Variations multiples traitées avec une froideur rigoureuse, pour lesquelles il porte droit son regard, sans concessions ni états d’âme, chassant les humeurs et les mimiques. Cernant chaque fois un peu plus un état de l’être.

 

OGM – Organismes Graphiquement Modifiés 

Déclinaison graphique de thèmes ayant trait à une intemporelle banalité magnifiée où des envolées parfois lyriques s’appuient sur une abstraction soutenue.

 

Des Nu(e)s

Recherche extrêmement personnelle dans laquelle il se confronte au modèle vivant, dont la finesse d’exécution est à l’égal de l'acuité de son regard.

 

Ces trois axes complémentaires bien qu’indépendants, ont en commun d’être déclinés selon toutes les techniques de l’estampe, les procédés étant au service de l’idée, régulièrement jalonnés de grands formats,  (nos solitudes, 10 m², Cosmogonie)

 

Pour découvrir l'oeuvre de Laurent Nicolaï avant de le découvrir sur son stand

 

 http://www.laurentnicolai.com

 

 

ADN : Le Pauzat 15120 Vieillevie 04 71 46 53 76 adn@laurentnicolai

A la découverte du livre d'artiste avec les élèves des lycées Ferdinand Foch et François d'Estaing de Rodez...

Deux  lycées ruthénois, le lycée Ferdinand Foch et le lycée François d’Estaing, offrant les enseignements de spécialité et d’option facultative en Arts Plastiques, ont participé à un projet de création d’un livre d’artiste. Ce projet est à l’initiative de l’Association des Amis du Musée Soulages et a donné l’occasion à un certain nombre d’élèves de travailler sur l’idée de concevoir ce livre par l’approche de la gravure et de la typographie.

Définir ce qu’est un livre d’artiste, lire, écrire et analyser les textes ont été les bases de ce projet. Ce sont les enseignantes en Lettres et en Arts Plastiques (A. Guillemette et A. de Boucherville / Y. Cruchaudet et M. Tronc) qui ont organisé de concert la création et le choix de textes ainsi que le travail d’illustrations.

La mise en forme a pu être possible grâce à l’intervention de l’artiste graveur et lithographe  Laurent Nicolaï.  Celui-ci considère qu’il est du rôle de l’imprimeur d’Art de faire connaître son métier au public le plus varié et si possible de lui mettre entre les mains de quoi toucher la réalité de ce métier. « Montrer un petit bout de l’envers du décor afin de faire comprendre l’invisible processus de ce travail.   

Ainsi, dans ce projet Art’in Folio l’idée première était de donner aux élèves les connaissances et les moyens techniques pour qu’ils créent et réalisent leur propre livre d’artiste. » Il précise qu’il les a accompagnés en posant d’abord les bases théoriques du livre d’artiste, un cadre en quelque sorte. Il leur a fait découvrir l’histoire et la technique de la gravure en creux, de son impression, ainsi que la composition d’un texte en typographie. Puis après avoir mis à disposition

N’oublions pas l’aide de l’artiste graveur Martine Bédrune-Costes et l’implication des élèves et de leurs enseignantes qui ont dû également s’investir en dehors du cadre scolaire pour mener à bien ce projet et sa réalisation, car cela reste une tâche d’ensemble assez longue à réaliser.

«L’intérêt des élèves au cours de mes interventions a été manifeste, dit Laurent Nicolaï ;  certains ont révélé une véritable aisance et beaucoup d’enthousiasme, cela à presque toutes les étapes du processus qui pourtant est parfois fastidieux. Le jeune public est pour moi le plus important car leur transmettre aujourd’hui cette liberté absolue qu’est la création d’une œuvre d’art, va leur permettre de porter un regard différent sur le monde par le bais de cet univers de l’estampe qu’ils ne pourront oublier. »

 

 

- 27 EXPOSANTS

- Les Elèves des Lycées 

- les collections de la Médiathèque et les Archives de l'Aveyron

- les collections de la Médiathèque de Rodez

VOUS ATTENDENT LES 4 ET 5 NOVEMBRE PROCHAIN