Actualités des Amis du musée

bulletin d'adhésion 2017
à remplir et adresser au musée avec le règlement de votre cotisation à l'ordre des AMISDUMUSEESOULAGES
Bulletin adhesion 2017.jpg
Image JPG 83.9 KB

Ne manquez pas

LISTE D'ATTENTE !

4-5 novembre

1ere BIENNALE 
DU 
LIVRE D'ARTISTE

DE

L'AVEYRON

A

RODEZ

(salle des fêtes)

 

Profitez de l'été pour amener vos amis et parents visiter l'exceptionnelle exposition Calder au musée Soulages, la surprenante exposition Brunet à Denis Puech, l'instructive expo Fualdes à Fenaille. ..surprises au milieux des oeuvres ?

 

Coin des entreprises...

A découvrir sans plus attendre....

Pratique :

Préparez-votre visite par un clic sur l'image ci-après.

Adressez-vous au service réservation des musées de Rodez :

ouvert du mardi au vendredi entre 14h et 18 heures au 05 65 73 84 39

ou par mail : reservation.musees@agglo-grandrodez.fr

Le cataloguage de la bibliothèque du musée Soulages a repris ! Vous pouvez consulter le catalogue en ligne :

http://musee-soulages.bibli.fr/opac/?database=musee_soulage 

 

site encore en construction mais ça fonctionne ! 

 

Inscrivez-vous  à la news letter

 

L’inscription peut se faire sur place pendant les horaires d’ouverture (le mercredi et le jeudi de 14h à 18h),

 

par mail :

soulages.documentation@agglo-grandrodez.fr

 par téléphone :

05 65 73 82 70.

 

AMIS DU MUSEE SOULAGES
Communauté d’agglomération du Grand Rodez
1, Place Adrien Rozier, CS53531
12035 RODEZ Cedex 9, France

amisdumuseesoulages@gmail.com

amsrodezreservations@gmail.com

Partagez :

Samedi 3 septembre :

1 - Deux "oeuvres" surréalistes... découverte du parcours mis en parallèle de Marx Ernst et d'Yves Tanguy par le musée Paul Valérie de Sète.

Les "formes molles" et paysages de science fiction d'Yves Tanguy,  se complètent par l'approche ludique et l'infinie  maîtrise des techniques de Marx Ernst au bord de l'abstraction !

 

Un parcours accompagné de "voix" de maître par nos deux guides accompagnatrices qui ont su partager avec passion leurs connaissances et au passage leurs coups de coeur.

Merci !

et pour en savoir plus :

http://museepaulvalery-sete.fr/Ernst_Tanguy.php

2 - Frédéric Bazille pré-impressionniste au musée Fabre de Montpellier...

Frédéric Bazille est originaire d'une famille protestante de la haute bourgeoisie montpelliéraine.

A partir de 1862, il vient à Paris poursuivre ses études de médecine son avenir est prédestibé.

mais il passe le plus clair de son temps à l'Ecole des Beaux-Arts à peindre dans l'atelier de Charles Gleyre, où il se lie d'amitié avec Monet, Renoir, et Sisley. 

Sa vocation artistique remontait à sa rencontre avec un ami de ses parents, le collectionneur et mécène d'art montpelliérain Alfred Bruyas

 

En 1863, à Pâques, il effectue un séjour à Chailly dans la forêt de Fontainebleau avec Monet, qui allait devenir son ami, afin d'y étudier la peinture en plein air.

En 1864 il obtient de ses parents la permission de se consacrer entièrement à la peinture.

En 1865 il partage un atelier rue de Furstenberg avec Monet qu'il aide en achetant une de ses premières oeuvres.

Il soumet deux oeuvres au Salon de 1866, "Jeune fille au piano" et "Nature morte au poisson", cette dernière étant acceptée.

Il sera par la suite régulièrement admis au Salon.

Cette même année, il partage un nouvel atelier avec Renoir.

 

L'oeuvre de Bazille,en sept année de productions, montre des compositions nouvelles développées avec audace et diversité : portraits de plein air avec fond panoramique comme dans "La robe rose" 1864 ou "Vue de village Castelnau-le-Lez" 1868, scène de famille avec son grand tableau "Réunion de famille" 1867 (152x230), scènes de plein air avec "Scène d'été" 1869.

Il s'attacha en particulier à combiner la peinture de figures en plein air avec une concentration intense sur la lumière naturelle par un jeu d'ombres et de lumières novateur.

Bazille s'engagea volontairement, et fut tué au combat à Beaune-la-Rolande (près d'Orléans) le 28 novembre 1870, à l'âge de 29 ans. 

 

Le musée Fabre détient de nombreuse oeuvres de Bazille, complétée pour l'expositions par des prêts de collections particulières et du musée de Washington.

L'exposition met également en parallèle les oeuvres des peintres contemporains de Bazille dont de saisissante séries d'interprétation d'un même motif "nature morte au héron", ou de toiles inspirées par un même modèle...

Une découverte fort  appréciée des Amis, qui remercient également le musée Fabre pour son accueil et reconnaissants félicitent leurs guides pour le partage de leurs connaissances.