Actualités des Amis du musée

bulletin d'adhésion 2018
à remplir et adresser au musée avec le règlement de votre cotisation à l'ordre des AMISDUMUSEESOULAGES
bulletin d'adhésion 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 402.8 KB

Ne manquez pas

Coin des entreprises...

A découvrir sans plus attendre....

Pratique :

Préparez-votre visite par un clic sur l'image ci-après.

Adressez-vous au service réservation des musées de Rodez :

ouvert du mardi au vendredi entre 14h et 18 heures au 05 65 73 84 39

ou par mail : reservation.musees@agglo-grandrodez.fr

Le cataloguage de la bibliothèque du musée Soulages a repris ! Vous pouvez consulter le catalogue en ligne :

http://musee-soulages.bibli.fr/opac/?database=musee_soulage 

 

site encore en construction mais ça fonctionne ! 

 

Inscrivez-vous  à la news letter

 

L’inscription peut se faire sur place pendant les horaires d’ouverture (le mercredi et le jeudi de 14h à 18h),

 

par mail :

soulages.documentation@agglo-grandrodez.fr

 par téléphone :

05 65 73 82 70.

 

AMIS DU MUSEE SOULAGES
BP 40304
12003 RODEZ Cedex , France

amisdumuseesoulages@gmail.com

amsrodezreservations@gmail.com

Partagez :

Qui est Claude Lévêque ...


Né le 27 février 1953 à Nevers, Claude Lévêque est un artiste contemporain français. Après son CAP de menuisier il étudie à l'école des Beaux-Arts de Bourges. Il s' est occupé de la programmation artistique de la maison de la culture de Nevers durant 3 saisons et de 1978 à 1982  il a créé des décors de vitrines à Paris. On peut distinguer plusieurs phases dans sa démarche.


Dans les années 80, il s'inspire autour de l'univers de l' enfance, en premier lieu la sienne, mais également  la nôtre.

Fin des années 80, il aborde l'architecture carcérale et son espace de privations.

Viennent les années 90 avec un travail toujours plus affirmé, maniant des matériaux pauvres et étrangers au monde de l'art. On voit également apparaître les néons et la lumière qui vont prendre de plus en plus de place dans son travail.

C’est à la fin des années 90 que Claude Lévêque va développer ses installations qui placent les visiteurs en embuscade dans des lieux aux effets spéciaux standards et bricolés.

Avec un vocabulaire formel très économe, ses dispositifs sont des mises en scène perverties, des décors, des pièges sensoriels à la fois brutaux et nostalgiques : le visiteur en est l'acteur, ne sachant ni se situer ni s'adapter.

Ce sont des environnements provoquant une émotion morale : celle qui lutte contre l'acceptation de la violence et la brutalité de notre monde machiavélique

et libéral.

Proche du mouvement punk (il a séjourné à Londres) mais aussi d’autres cultures alternatives, Claude Lévêque rejette l'acceptation aveugle de l’ordre établi. Son travail original et ingénieux, est basé sur l'utilisation de l'image,du son et de la lumière.