Actualités des Amis du musée

bulletin d'adhésion 2017
à remplir et adresser au musée avec le règlement de votre cotisation à l'ordre des AMISDUMUSEESOULAGES
Bulletin adhesion 2017.jpg
Image JPG 83.9 KB

Ne manquez pas

VISITE DE L'EXPO

TANT DE TEMPS

PROFITEZ, APPROFONDISSEZ,

APPRÉCIEZ....


Coin des entreprises...

A découvrir sans plus attendre....

Pratique :

Préparez-votre visite par un clic sur l'image ci-après.

Adressez-vous au service réservation des musées de Rodez :

ouvert du mardi au vendredi entre 14h et 18 heures au 05 65 73 84 39

ou par mail : reservation.musees@agglo-grandrodez.fr

Le cataloguage de la bibliothèque du musée Soulages a repris ! Vous pouvez consulter le catalogue en ligne :

http://musee-soulages.bibli.fr/opac/?database=musee_soulage 

 

site encore en construction mais ça fonctionne ! 

 

Inscrivez-vous  à la news letter

 

L’inscription peut se faire sur place pendant les horaires d’ouverture (le mercredi et le jeudi de 14h à 18h),

 

par mail :

soulages.documentation@agglo-grandrodez.fr

 par téléphone :

05 65 73 82 70.

 

AMIS DU MUSEE SOULAGES
Communauté d’agglomération du Grand Rodez
1, Place Adrien Rozier, CS53531
12035 RODEZ Cedex 9, France

amisdumuseesoulages@gmail.com

amsrodezreservations@gmail.com

Partagez :

dim.

29

mars

2015

Jeudi 14 janvier 2016-18h30 / conférence

Plein feu sur l'abstraction géométrique en France...par Benoît Decron

Pleins feux sur l’abstraction géométrique en France par Benoît DECRON, conservateur en chef du patrimoine, directeur des musées de Rodez AgglomérationL’Abstraction géométrique s’est manifestée à de nombreuses reprises telles que, à Paris, la création de Cercle et carré et d’Art concret en 1930 et la série des expositions d’Abstraction-Création.

C’est surtout après la Libération, en 1945, que l’Abstraction géométrique s’est imposée en tant que courant opposé à l’Abstraction lyrique, appelée également informelle par contraste et en réaction contre elle, l’Abstraction lyrique ayant une variante intitulée le Paysagisme abstrait.

L’Abstraction géométrique a été à cette époque dominée par les personnalités de Magnelli, de Domela et de Herbin, qui s’exprimaient notamment au Salon des réalités nouvelles et dans la galerie Denise René : elle a trouvé de nouveaux adeptes tels que Jean Dewasne (Hommage à Marat, 1951, Paris, M. N. A. M.) ou encore Victor Vasarely et Richard Mortensen, d’autres artistes plus jeunes tels qu’Aurélie Nemours. C’est au cours des années 50 que se sont développées en Europe de nouvelles tendances utilisant le vocabulaire de l’Abstraction géométrique et reprenant certaines de ses préoccupations et qui se sont exprimées notamment dans les recherches du peintre François Morellet. À la fin des années 50, l’Abstraction géométrique a pu trouver un prolongement dans certaines créations de l’Art cinétique, ainsi qu’en changeant de nature dans les œuvres du Minimal Art américain : les premières périodes de Frank Stella, Sol LeWitt, Carl Andre, Donald Judd, et dans l’Art conceptuel.