Actualités des Amis du musée

bulletin d'adhésion 2017
à remplir et adresser au musée avec le règlement de votre cotisation à l'ordre des AMISDUMUSEESOULAGES
Bulletin adhesion 2017.jpg
Image JPG 83.9 KB

Ne manquez pas

LISTE D'ATTENTE !

4-5 novembre

1ere BIENNALE 
DU 
LIVRE D'ARTISTE

DE

L'AVEYRON

A

RODEZ

(salle des fêtes)

 

Profitez de l'été pour amener vos amis et parents visiter l'exceptionnelle exposition Calder au musée Soulages, la surprenante exposition Brunet à Denis Puech, l'instructive expo Fualdes à Fenaille. ..surprises au milieux des oeuvres ?

 

Coin des entreprises...

A découvrir sans plus attendre....

Pratique :

Préparez-votre visite par un clic sur l'image ci-après.

Adressez-vous au service réservation des musées de Rodez :

ouvert du mardi au vendredi entre 14h et 18 heures au 05 65 73 84 39

ou par mail : reservation.musees@agglo-grandrodez.fr

Le cataloguage de la bibliothèque du musée Soulages a repris ! Vous pouvez consulter le catalogue en ligne :

http://musee-soulages.bibli.fr/opac/?database=musee_soulage 

 

site encore en construction mais ça fonctionne ! 

 

Inscrivez-vous  à la news letter

 

L’inscription peut se faire sur place pendant les horaires d’ouverture (le mercredi et le jeudi de 14h à 18h),

 

par mail :

soulages.documentation@agglo-grandrodez.fr

 par téléphone :

05 65 73 82 70.

 

AMIS DU MUSEE SOULAGES
Communauté d’agglomération du Grand Rodez
1, Place Adrien Rozier, CS53531
12035 RODEZ Cedex 9, France

amisdumuseesoulages@gmail.com

amsrodezreservations@gmail.com

Partagez :

Hommage à Picasso

dans l'actuelle exposition 

" L'atelier d'Aldo Crommelynck

De Picasso à Jasper Johns"

grâce à David Hockney  avec 

deux eaux-fortes créées en 1973, année de la mort du maître espagnol et imprimées à l'atelier Crommelynck

Très explicite, l'estampe en regard  sacralise Picasso, " l'étudiant "  (titre de l'oeuvre) Hockney plaçant Picasso sur un piédestal, soulignant ainsi sa grande admiration pour le maître .

 

Plus curieuse est la seconde estampe où dans une scène fantasmée, David Hockney nu comme au premier jour, pose pour Picasso. Sa nudité exprime ici sa vulnérabilité, mais le place aussi dans le contexte d'un thème utilisé encore et encore de Picasso.

A la question  " Pourquoi vous être dessiné un jour face à Picasso ",telle est la réponse de Hockney : 

" C'était en 1973, le jour de sa mort. Je me trouvais à Los Angeles et Leslie Caron m'avait proposé de rencontrer Jean Renoir, alors âgé. Lorsque je lui ai appris la nouvelle , il m'a répondu: " ça ne ressemble vraiment pas à Picasso de nous faire ce coup-là ! "

Picasso était un géant, comme Van Gogh, avec qui j'aurais aussi aimé discuter. Comme lui,  je suis convaincu qu'un tableau doit avoir un impact immédiat. Ses oeuvres s'adressent à tout le monde. Mon père, chaque fois qu'il allait à Londres, ne manquait jamais de se rendre au musée pour admirer l'une de ses toiles figurant une paire de bottines. Il y a chez Van Gogh, comme chez Charlie Chaplin, un côté sentimental transcendé par son oeuvre "